Lemnarama – Start In Paris, l'évènement startup parisien.

Lemnarama

26 août 2010
26
Août

Lemnarama

Startup: Lemnarama

Site: http://mylemna.com/

Description twitter-style:
Avec Lemnarama, se donner un coup de pouce devient facile et amusant. Rejoignez le social game des jardiniers de la bienveillance2.0 !

Description détaillée :

Lemnarama est un système simple et amusant de social currency pour se remercier sur les réseaux sociaux. Par exemple sur Facebook, que j’utilise pour chercher un nouveau resto sympa : d’un côté, l’application Lemnarama mettra en  valeur ma demande dans les newsfeeds de mes amis et de l’autre, je pourrai rétribuer leurs propositions en leur confiant des « graines de gratitude » (lemnas) qu’ils pourront eux même continuer à partager.  Au fur et à mesure que les lemnas circulent la réputation altruiste de mes amis prend forme et s’incarne dans des badges qu’ils s’amuseront à collectionner.

1 Réponse

  1. Une vidéo de présentation de ce projet :
    http://tinyurl.com/moneymakessens

    Des réponses à quelques questions que vous pourriez-vous poser :

    1 – Quelle problématique souhaitez-vous résoudre ?
    Une nouvelle donne sociale et transactionnelle est en train de se mettre en place.

    > Côté face :
    500 millions de personnes communiquent aujourd’hui sur des réseaux sociaux. Sur Facebook, plus de 60 millions de statuts sont mis à jour quotidiennement, et plus de 50 millions sur Twitter. Dans ce raz-de-marée d’informations amicales et bruyantes, on se raconte tout : ce qu’on fait, ce qu’on aime, ce qui nous énerve… A l’état brut, il devient alors impossible de suivre toutes ces conversations dans leur intégralité. Si certaines sont tout à fait futiles, d’autres peuvent revêtir un caractère utile puisqu’il arrive fréquemment qu’on s’y demande de l’aide. (C’est le cas pour plus d’1 internaute sur 2).
    Comment alors rendre plus efficacement visible mes besoins auprès des mes amis (130 en moyenne sur Facebook) et de la communauté au sens large ?

    > Côté pile :
    Avec le web, nous sommes entrés dans une nouvelle aire de la gratuité : l’accès à l’information, abondante, est devenu une commodité. Avec le web2.0, nous sommes entrés dans une nouvelle aire de la contribution : la participation à des projets communs est devenue l’affaire de tous. Avec les réseaux sociaux, le micro-blogging et le real-time-web : ce double phénomène s’accélère.
    Dans ce contexte digital, l’argent doit il rester l’unique pivot d’équilibre ? Et si les acteurs économiques étaient multidimensionnels (comme le pense le Pr.Yunus, inventeur du micro-crédit et Prix Nobel de la Paix 2006), pas obligatoirement mono-centrés sur leur intérêt personnel mais également désireux d’exprimer leur côté altruiste publiquement.
    Comment construire alors un système de reconnaissance, permettant à ceux qui le souhaitent de s’engager dans une dynamique vertueuse d’entraide et de suivi de ses contributions ?

    > Exemples d’entraides entre amis :
    Aide pour la sélection de candidats à un concours de social business plan, voir si possible de prendre un cousin comme stagiaire, partager un taxi, faire une recommandation pour les prudhommes, monter un site web, la ramener chez elle vivante, lui trouver un mec, l’adresse d’un bon coiffeur, réceptionner un colis, faut-il que je m’achète un iphone ?, trouver des contacts pour un mémoire sur un sujet que je connais, orthographe dans la rédaction d’une lettre, comment réagir face a des problèmes de boulot, quelle heure est-il ?, quels sont les restos casher ouverts a Pessah ?, conseils organisationnels sur les orchestres scolaires, récupérer quelqu’un à l’aéroport, préparer des gâteaux pour une fête, transporter un kite-surf dans ma voiture, envoi de photos, remplir documents administratifs, conseil administratif sur l’entreprise, conseil pour reprendre des études, Idée cadeau d’anniversaire, demande de la personne de contact pour un job dans ma boîte, se renseigner pour un cours de danse, les coordonnées d’un plombier de confiance, conseil en référencement (SEO), choix d’un vin, conseils pratiques pour faire un tour du monde, jugement analytique : radicaliser une idée, la penser au bout, étant en France, j’ai du acheter des appareils électroniques pour des amis mauriciens et les ramener à Maurice, places pour un match, idée de thème pour une soirée, marque de chaussure de running, conseils de playlist pour une soirée, choix d’une poussette, me donner un conseil d’orga de mon temps dans une journée chargée, meilleur antivirus pour ordi, secret recettes rapides et qui bleuffent, choisir sa mutuelle, acheter un cadeau commun, est-il cher de payer 1000€ à un avocat pour relire 2 contrats de travail?, choix compagnie aérienne pour un long trajet, son avis sur ma dernière production audiovisuelle, conseil pour la préparation de sushi, contact d’un bon dentiste, m’aider à déménager, conseil traitement blessure sport, prêt immobilier et questions bancaires….

    2 – Quelle est votre solution, service, produit ?
    MyLemna se propose de récupérer les bouteilles à la mer jetées dans les océans du micro-blogging : valoriser en particulier les demandes de coup de pouce, pour simplifier la vie de ceux qui veulent aider et de ceux qui veulent dire merci. Etre en quelque sorte des jardiniers de l’altruisme2.0.

    MyLemna est un système simple et amusant de bourse de bons points pour se remercier sur les réseaux sociaux. Prenons un exemple sur Facebook que j’utilise pour chercher un nouveau resto sympa : d’un côté, l’application MyLemna mettra en valeur ma demande dans les newsfeeds de mes amis et de l’autre, je pourrai rétribuer leurs propositions en leur confiant des « graines de gratitude » (lemnas)qu’ils pourront eux même continuer à partager. Au fur et à mesure que ces lemnas circulent, la réputation altruiste de mes amis prend forme et s’incarne dans des badges qu’ils s’amuseront à collectionner.

    Les pratiques d’entraide existent déjà sur les réseaux sociaux où on actualise son statut. MyLemna ne va pas proposer un n-ième site de petites annonces ou de forum. Nous apportons simplement une couche de service supplémentaire à ceux qui veulent s’aider, là où ils ont déjà commencé à le faire. Dans un premier temps sous un format d’application intégrée dans Facebook*, nous permettrons aux utilisateurs de mieux s’y retrouver avec leurs amis : qui aider, comment dire merci ?
    Avec notre nouvelle monnaie, le Lemna, nous sommes un accélérateur d’altruisme2.0. Pour favoriser l’échange et éviter les déviances que provoquent parfois les autres fonctions d’une monnaie (unité de compte et outils de réserve), le Lemna sera une monnaie fondante, non convertible, dans un social game qui s’amusera à rebattre les cartes de la distribution de richesses.

    * Service sous forme d’application Facebook, avant d’utiliser des modes multi-distribués, suivant des protocoles open source et d’être également porté sur le mobiles.

    3 – Quels sont vos avantages concurrentiels ? En quoi votre solution est innovante et originale ?
    Le marché du micro-blogging et du social game débute de manière explosive : 500 millions d’utilisateurs de Facebook, 60 millions de statuts mis à jour quotidiennement, 250 millions d’utilisateurs des jeux Zynga quand le marché des objets virtuels (ie micro-transactionnel sur les réseaux) dépassera 1,5 milliards $ en 2010.
    Il y a encore peu d’acteurs présents, éclatés sur des positionnements très différents : les éditeurs de jeux (Zynga), les convertisseurs (Paypal, Zong), les annuaires à question (Quora, Aadvark, Facebook Q&A) et les monnaies virtuelles de constatation (Twollars, Whuffie), de déplacement (Foursquare, Gowalla) ou meta-monnaie (Tao, Flowplace) et les nouveaux péages (Facebook Credits, Square).

    MyLemna est un service unique, qui se distingue par :
    – meta-service : il s’intègre simplement là où les pratiques d’entraide existent déjà. Le bassin d’audience potentielle, directement accessible sur Facebook, est colossal : pas de changement d’habitude notable pour ceux qui s’aidaient déjà.
    – système ouvert : MyLemna sera développé sur des briques open source (Ostatus) permettant d’accélérer la R&D et de faire de compétiteurs potentiels de futurs partenaires. Ex. : les Lemnas pourront circuler sur Farmville, Foursquare ou Quora.
    – caractère viral : le Lemna est une monnaie affectée à l’altruisme, fondante, non convertible : elle est éminemment circulatoire. De plus, le jeu respecte 5 principes clefs pour faire émerger la coopération : bienveillance, gratitude, réciprocité, transparence, amusement.
    – premier social game construit sous un format de social business : nous sommes focalisés sur l’entraide, supportés par un modèle économique freemium et soutenable. Avec l’open source, le social business est la seule voie de gouvernance de monnaie complémentaire à grande échelle. A l’heure où plusieurs acteurs fourbissent leurs armes (Paypal, Zynga, Facebook), il nous parait d’ailleurs très grave qu’il n’y ait pas encore de contre-modèle bâtis sur des bases « social business ».
    – soutien de bloggers et de web entrepreneurs pour le lancement : la confiance et la réputation sont au cœur de la dynamisation du réseau. Le développement du service passera par les utilisateurs eux-mêmes : pas de dépenses marketing, juste du community management sur des réseaux sociaux.

    4 – Quel est votre modèle économique ?
    MyLemna repose sur un modèle freemium
    – free : L’accès au service est gratuit. Votre compte est crédité de 50 lemnas dès le départ.
    Vous continuez à interagir avec vos amis, plus facilement et plus visiblement, sur vos besoins. Chaque nouvel utilisateur améliore globalement notre capacité d’entraide via un effet de réseau. A l’intérieur de mon groupe d’amis et des personnes que j’ai décidé d’aider, un système d’échanges de « coups de pousse » et de « bon points » s’installe. Cette bourse Peer2Peer ajuste l’équilibre contribution/rétribution. Au fur et à mesure, un système de réputation s’installe en fonction de la circulation des lemnas.
    – premium : Si le service reste gratuit auprès de mon cercle proche, pour des demandes urgentes/importantes, je peux avoir besoin de faire appel à plus de monde. Un service premium via du micro-paiement permet de mettre en avant ces demandes auprès de davantage d’utilisateurs. Ex.: 1€ pour 1 000 vues.

    5 – Votre Projet a-t-il un volet sociétal et solidaire ? Si oui, pour quelle cible ? Et en quoi cela consiste ?
    Le projet de MyLemna est focalisé sur l’entraide via les réseaux sociaux. Nous sommes à une nouvelle étape de civilisation et de mobilisation de l’intelligence collective : jamais nous n’avons eu autant « d’amis » (130 en moyenne sur Facebook), jamais nous n’avons été aussi proches pour aider (connexion internet et mobile). Le digital nous permet de remettre en question d’anciens modèles : les oligopoles des médias avec les blogs et les oligopoles financiers avec les monnaies virtuelles. Avec les lemnas, ouvertement inscrits au service de l’altruisme, nous souhaitons participer à un éveil des consciences sur le rôle de l’économie au XXIe siècle et sur le pouvoir de l’entraide à grande échelle. Le modèle social business permettra de clarifier les enjeux de gouvernance d’une telle monnaie (suivi d’indicateurs d’entraide, limitation des dividendes).
    Notre Manifeste détaille ces principales idées.

    6 – Votre projet a-t-il un volet environnemental ? Si oui, en quoi cela consiste ?
    Le nom Lemna vient d’une graine : une lentille d’eau qui se reproduit très rapidement en milieu aqueux et peut servir de filtre à nitrate.
    L’observation de la nature est au cœur de la conceptualisation de notre modèle : respect des écosystèmes et des chaînes de vie, interdépendances, pollinisation, sobriété dans l’abondance, effet du temps, de la patience et de l’entretien. Il n’est pas anodin que nous ayons choisi de nous appeler jardiniers de l’altruisme2.0.
    Le modèle social business sera supporté par un suivi d’indicateur de performance sociale et environnemental. Nous piloterons (et pourrons stimuler, par des mises en avant) les demandes d’aide concernant des pratiques écologiques ; ex. : co-voiturage, calcul de bilan carbone individuel, troc, … Une fois atteint un nombre important d’utilisateurs, nous entretiendrons nos propres serveurs suivant des standards de technologie verte.

    7 – Comment imaginez-vous à terme l’épanouissement de vos (futurs/actuels) salariés ? Quelles solutions envisagez-vous ?
    Le projet MyLemna souhaite résolument mettre l’homme et les relations humanistes au centre de nos organisations. Ces dynamiques s’inscrivent à l’extérieur par la stimulation de l’entraide, du community management et de l’open source.
    En interne, en fonction des premiers résultats de MyLemna, le projet concentrera son recrutement sur des emplois de community management à travers des ateliers de formation favorisant la réinsertion. En effet, les pratiques du social gaming sont récentes : la notion de « bagage de compétences » est donc moins pertinente qu’une attitude de curiosité active et de détermination généreuse.
    Les collaborateurs de MyLemna seront actionnaires de la structure. 10% de leurs temps de travail pour être consacré à des travaux personnels sur l’entraide.

    8 – Comment comptez-vous utiliser la dotation financière de la Bourse du Rêve de l’Entrepreneuriat ?

    Cette dotation serait d’une très grande aide : seule moyen de mettre le projet à l’eau… et dieu sait que les lemnas aiment l’eau 
    > A 70%, pour le développement informatique de la plateforme.
    > A 30%, pour construire un cycle d’événement de sensibilisation sur les réseaux sociaux, l’entraide et les monnaies complémentaires auprès des étudiants qui sont naturellement disposés à s’aider et à reconsidérer la création et distribution de richesse.

Laisser une réponse